Cameco Corporation, Mine d’uranium de McArthur River et usine de concentration de Key Lake

cnwc-members-mcarthur-river

L’organisation en bref

La mine de MacArthur River et l’usine de traitement de Key Lake sont présentement fermées (en date de 2018), ceci en raison de l’offre surabondante d’uranium à bas prix. L’offre excédentaire s’explique par la fermeture des centrales nucléaires au Japon et la fermeture de plusieurs centrales aux États-Unis. On anticipe toutefois un accroissement de la demande avec le redémarrage actuel de plusieurs centrales du Japon et la construction de 58 nouvelles centrales nucléaires dans le monde.

Actuellement, la société maintient 103 employés pour l’entretien des deux sites pendant la fermeture.

Le Syndicat des Métallos (USW) représente aussi les travailleurs du secteur de la restauration en poste dans ces deux établissements, ainsi que ceux de la mine de Cigar Lake.

Les travailleurs de la mine et de l’usine de concentration sont membres du

cameco.com

Les représentants du Conseil Canadien des Travailleurs du Nucléaire (CCTN) à ces sites sont :

Denis O’Hara
Denis.ohara@hotmail.com
Syndicat des Métallos

Les représentants du Conseil Canadien des Travailleurs du Nucléaire (CCTN) à ces sites sont :

Denis O’Hara
denis.ohara@hotmail.com
Syndicat des Métallos

Pour d’autres renseignements sur la mine et l’usine de concentration :

cameco.com

Pour d’autres renseignements sur la mine et l’usine de concentration :

Pour d’autres renseignements sur la mine et l’usine de concentration :

cameco.com

Syndicat des Métallos, Section locale 8914.

http://www.uswlocal8914.com/

Voir une animation sur le cycle des combustibles nucléaires (en anglais) :

Les travailleurs apparaissant sur les sites montrés dans l’animation sont membres du Syndicat des Métallos.

Voir une animation sur le cycle des combustibles nucléaires (en anglais) :

Les travailleurs apparaissant sur les sites montrés dans l’animation sont membres du Syndicat des Métallos.

Pour voir l’animation, vous quitterez le site Web du CCTN.

Cliquer ici pour ouvrir l’animation.